Paroisse sainte Anne Des Monts et Rivières

125 ème anniversaire de l'inauguration de l'église de Chateauneuf la Forêt

Forum des services paroissiaux et tables rondes - 1er octobre
Regard Chrétien sur l'Agriculture, l'Énergie, l'Économie Sociale et Solidaire
Fête de l'Anniversaire 2 octobre

accueil paroisse

 GRANDE FETE D'ANNIVERSAIRE DE L'EGLISE DE CHATEAUNEUF LA FORET 

Tâchons d'inviter très largement autour de nous pour célébrer l'anniversaire

 Les 1er et 2 octobre, nous allons dignement  célébrer les 125 ans de l'église. Nous aurons déjà compris ce qui s'est passé autour de 1886 pour que la municipalité de Chateauneuf la Foret construise une église neuve, telle qu'on la trouve aujourd'hui sur son piton au milieu du bourg. En effet, la Société historique du canton de Chateauneuf la Foret qui a tant travaillé sur le patrimoine du canton a publié un livre sur ce sujet. Le Président nous aura entretenu au cours d'une conférence le 18 septembre 2011 à 15h00 à la mairie, sur les conditions de cette construction exceptionnelle. L'avantage de cet événement est qu'il est parfaitement daté et il est tout à fait possible de le célébrer comme nous le ferons au cours du week-end des 1 et 2 octobre.

 Quel sera le programme prévu pour cet anniversaire ? 

Samedi - 1er OCTOBRE 2011 : 

11h00 :  inauguration d'un arbre et d'une plaque commémorative offerte par Castelflore

* Un vin d'honneur 
* Pique nique ou buvette

 De 11h00 à 18h00  FORUM et ateliers : L'AVENIR DE NOTRE VIVRE ENSEMBLE

 objectif du forum où tous les paroissiens sont invités à participer
* Faire connaître la paroisse dans ses activités et ses services,
* Montrer que tous peuvent faire et apporter et qu'il n'y a pas de pré carré à défendre
* S'approprié la paroisse 
* Rayonner et partager sur des thèmes qui sont des préoccupations de notre église.

 Fête de la rentrée de l'aumônerie des jeunes en collège et du caté
Nombreux jeux pour les enfants
Célébration en inter-générations

Tables rondes l'après-midi, sur une agriculture respectueuse de l'environnement, l'énergie: (quelles alternatives?), l'économie solidaire

A 18h00 arrivée du groupe folklorique : " Escola dau Mont-Gargan "

18h30   Messe animée par Escola dau Mont Gargan avec la participation des jeunes et des enfants et de la chorale sainte Claire.

 Stands qui seront présents sur la place de la Mairie le 1er octobre:

Pole présentation de la paroisse

o 25 clochers données géographiques.

o Données démographique et économique

o Les saints de la paroisse

o Histoire récente

Pole service de la paroisse

o Liturgie

o Catéchèse

o Aumônerie des collèges

o Catéchuménat 

Pole organisation de la paroisse

o Conseil pastoral paroissial

o Conseil économique

o Equipe d'animation pastorale

o Missionnaires

o Articulation avec le diocèse

o Denier du culte et finances

o Permanents salariés et volontaires

 Pole communication

o Presse chrétienne

o Bible

o Autres documents

Pole formation

o Evangile

o Conférences

o Formation avec vie communautaire

 Pole vie consacrée

o Sœurs

o Rosaires

o Diacre

o Vocation

o Mariage

 Pole Action Catholique

o CMR

o MRJC

o Secours catholique

o Hospitalité

o Pèlerinages (Lourdes, ...)

o Emmaüs

o Autre

 Pole Préparation aux sacrements

o Préparation au mariage

o Préparation au baptême

o Service aux malades

o Accompagnement du deuil 

Pole Vie communautaire

o Loto

o Kermesse

o Couscous

o Dimanche inter génération

o Pèlerinage Compostelle

o Autres

o Pastorale d'été

o Veillées

o Millenium

o Prêtres africains

Pole Paroissiens en mouvement

o ACAT

o Jumelage

o Autres organisation ou des paroissiens sont actifs

o Accueil anglophone

Salle de la mairie :

Tables rondes du forum du 01 octobre 2011

 Présentation des thèmes  

Regard chrétien (par Bernard Gorse)

A partir de 14h00 :  (14h15 - 15h15)

Agriculture : intervenant principal : Thierry Le Tellier maire de La Villedieu,

De notre secteur géographique : G Betton, A Meyzaud, Terre de Liens

Après 50 ans de PAC destinée à accroitre la productivité, à garantir la sécurité des approvisionnements, des prix raisonnables et un niveau de vie équitable aux agriculteurs l'agriculture se trouve confrontée à de nouveaux défis : des revenus en baisse, une population vieillissante, la pollution des eaux, les sécheresses, l'épuisement des sols, des catastrophes sanitaires (vache folle, grippe aviaire, contaminations bactériennes).

Quelles alternatives, quelles solutions respectueuses des hommes et de la terre?

A partir de 15h00 : (15h30 - 16h30)

Energie : intervenant  principal : ADEME, infos énergies

De notre secteur géographique : M. Menucelli, maire de Cheissoux, M. Montaudon, maire de Châteauneuf     

La pénurie annoncée des hydrocarbures, les émissions exponentielles de CO2, les catastrophes technologiques, nucléaires nous obligent à réorienter l'industrie, à trouver de nouvelles sources d'énergies, à modifier nos modes de consommation afin de répondre aux besoins essentiels de l'ensemble de l'humanité en assumant personnellement et collectivement les conséquences écologiques de nos choix.

Quelles alternatives, quelles solutions respectueuses des hommes et de la terre?                                                 

 A  partir de 16h00 : (16h45 - 17h45)

Economie solidaire : intervenant  principal : Denis Malabou Président de la Chambre Régionale de l'Économie Sociale et Solidaire du Limousin, 

De notre secteur géographique : ambiance bois, épicerie solidaire, service de repas à domicile

L'économie sociale représente 12 % de l'emploi de la région soit 27000 salariés, c'est une autre économie qui place l'humain et l'environnement avant le profit. Ses entreprises s'implantent plus facilement dans les territoires ruraux dont elles redynamisent le tissu économique car elles n'ont pas d'objectif de profit maximum. C'est une réponse possible à la crise économique et écologique porteuse de transformation en profondeur de la société.

 " Les entrepreneurs sociaux ne se contentent pas de donner un poisson ou d'apprendre à pêcher, ils révolutionnent l'industrie de la pêche ".

Quelles sont ces initiatives respectueuses des hommes et de la terre ?

Tables rondes du forum du 1er octobre 2011

(dans le cadre de la célébration du 125 ième anniversaire de l'église)

Regard chrétien (par Bernard Gorse)


Agriculture


L'agriculture n'est pas que le fait des agriculteurs. Toute personne est concernée par les productions agricoles et l'élevage, d'abord comme consommateur et ensuite comme citoyen dans une communauté humaine, où les échanges sont interdépendants et où la solidarité fait que tout secteur interpelle à un titre ou un autre chacun de nous.
De plus nous avons tous - urbains ou ruraux - un lien particulier avec la terre. Ne parlons nous pas de nos racines, comme si nous étions des êtres qui puisent nos forces dans le sol. ? Lorsque nous nous disons humains, nous nous référons à la racine du mot, qui nous fait dire que l'homme a bien quelque chose qui vient de l'humus, la terre nourricière, celle qui nous fait vivre et celle d'où nous venons. A cet égard la Bible nous annonce bien la tonalité : Au livre de la Genèse, dans le récit mythique de la création, au début de l'humanité, il nous est rappelé que l'homme a un rapport fondamental avec la terre. Les mots homme et terre ont la même racine : l'homme Adam, la terre Adâmâ. A sa manière, la Bible tient un langage moderne, à savoir : sans l'humus, il n'y a pas de végétaux ni d'animaux et sans l'humus, il n'y pas d'humain et il n'y a pas de racines.
Le lien fondamental de l'homme avec la terre est ainsi souligné de manière incontestable.
Pour le cas où l'on aurait pas bien compris, le rédacteur de la Genèse poursuit en présentant la mission de l'homme, comme étant celle d'un jardinier. L'homme est le jardinier de la planète Terre, voulue et créée par Dieu. L'homme ne peut qu'aimer son jardin. Il doit y mettre tous ses soins pour le faire prospérer, le bonifier et donc le respecter. Et Dieu place Adam et Eve au milieu d'un jardin, celui de l'Eden, celui du Paradis. L'homme y est jardinier pour le cultiver et le garder.
Dès l'origine l'homme est lié à son espace de vie. Il est dans un univers reçu ( le jardin ) il a une responsabilité par rapport aux animaux, aux ressources du sol et à sa nourriture ( les fruits du jardin) il est en charge de ses occupations et d'un agir ( il doit cultiver et faire fructifier la terre et le jardin) comme il doit vivre en communauté ( l'homme Adam, la femme Eve Mère de tout vivant, préfiguration de la société humaine).
Bien sûr, nous sommes dans le langage du symbole. Bien sûr ce sont des images. Mais elles sont éclairantes.
Pour les chrétiens, comme pour tout être humain, le rapport à la nature, à ceux qui y vivent, à ceux qui en vivent est fondamental et dans ces conditions les questions agricoles nous concernent tous.

Économie solidaire

La table ronde a mis en avant une forme de gestion de l'activité humaine. Elle est digne d'intérêt, car elle a une manière forte de privilégier les rapports sociaux et la participation aux outils de décision. Il existe également d'autres formes d'entreprise. Il faut rappeler que l'Eglise a toujours refusé de sacraliser une quelconque forme d'organisation de l'économie et un type d'entreprise. Elle a en revanche condamné l'appropriation collective des biens.
On se souvient que déjà les premières communautés chrétiennes avaient le souci du partage équitable. Le livre des Actes des apôtres rapporte comment la communauté qui vivait à Jérusalem mutualisait les biens et veillait à une juste répartition. Et si l'on veut bien parcourir la Bible, on voit que la parole de Dieu ne cesse de prononcer la dignité de l'homme. Dans le livre de l'Exode notamment, Dieu apparaît comme le libérateur d'un statut social oppressant.

Au cours de leur histoire les chrétiens vont faire le lien entre le fait d'être disciple de Jésus et l'engagement social.
L'Eglise s'engage dans un discours social et notamment depuis Léon XIII, qui condamnait l'individualisme et encourageait l'association des travailleurs.
A ceux qui pourraient encore penser que la foi est une affaire privée, l'Eglise ne cesse de dénoncer les formes de développement qui conduisent à la concentration des forces et des pouvoirs dans le monde économique et social. Au début du 20ème siècle, Pie XI condamnait ce qu'il appelait la dictature économique et avait cette formule forte : L'économie est faite pour l'homme et pas l'homme pour l'économie.

Dans ces conditions toute recherche d'une meilleure organisation sociale de l'entreprise doit être accueillie favorablement, à condition qu'elle s'inscrive dans une conception humaniste du développement. L'Eglise souhaite une orientation personnaliste et communautaire de l'économie. Elle appelle de ses vœux toute approche de l'économie et de l'entreprise dans laquelle celui qui occupe le premier rang est l'homme, considéré comme fin, sujet et acteur du développement.


Énergie

A travers la thématique de l'énergie se trouvent posées bien des questions liées au développement et à l'écologie. Ces préoccupations doivent être une interrogation permanente sur nos comportements, nos manières de faire, nos manières de vivre.
On peut même parler d'éthique de vie, car pour les chrétiens il y a un questionnement fondamental sur notre rapport à notre environnement. 
Il s'agit certes de réfléchir à sa préservation, mais cette attitude semble être une approche bien étroite. A cet égard, pour les chrétiens, comme pour tout homme responsable, le maintien en l'état de la planète, l'arrêt des dégradations et des gaspillages, représente une attitude insuffisante, car manquant de mise en perspective.
La réflexion écologique est une approche qui doit aller au-delà et conduire à une remise en cause du monde dans lequel l'humain vit. On parle de la dignité de la personne. Mais cette dignité de la personne s'inscrit dans un environnement qui est beaucoup plus qu'un simple décor. Nous mesurons de plus en plus que l'homme est ce qu'il est par rapport à l'univers qui l'entoure et qui façonne les dimensions de son histoire et conditionne son action. Notre agir d'homme est ainsi totalement dépendant du monde qui nous environne, d'abord parce qu'il conditionne les possibilités matérielles de notre action, ensuite parce qu'il est le lieu de réalisation de notre vouloir. D'où notre prise de conscience que ce vouloir, s'il est mal ordonné, peut gravement affecter la planète, compromettre la vie et celle de l'homme en particulier. A ce qui fut - il faut bien l'avouer - une volonté de domination de l'homme sur la nature, doit succéder une maîtrise de l'homme sur le développement assurant une gestion responsable de l'univers pas seulement pour le temps présent, mais s'inscrivant dans l'histoire des hommes.

Qu'on le veuille ou non, nos sociétés occidentales doivent changer leur pratique de vie, de consommation, de production. En matière d'énergie il convient en particulier, d'innover, de chercher l'autonomie des ressources, de mieux les gérer en luttant activement contre le gaspillage, signe d'irresponsabilité.
L'abondance pour tous n'est pas un objectif évangélique. Si l'on veut de l'abondance c'est pour en mettre là où il en manque, là où il y a de la pauvreté.

La pensée sociale de l'Eglise a toujours dit que le superflu est un prélèvement indu sur ce qui est essentiel pour les autres. Avec plus de sobriété on a plus de justice. Ce concept vaut à l'échelon individuel, local, national, et mondial.
Une éco-théologie ne peut conduire qu'à l'émergence d'une éthique chrétienne fondée sur le partage et une forme de frugalité. 
Vivre en chrétien aujourd'hui, c'est bien sûr vivre en solidarité avec les autres. Le commandement d'amour du prochain demeure d'évidence la règle absolue en régime chrétien. Mais annoncer l'Evangile aujourd'hui implique de retrouver une relation juste avec l'univers. Face à un désastre annoncé, une gestion intelligente et responsable apparaît comme une dimension de l'annonce de la parole de Dieu. Le salut de la création, forme un tout avec le salut de l'homme. 
L'écologie est probablement l'occasion pour les chrétiens de redécouvrir la dimension cosmique de leur parcours terrestre.
L'homme doit gérer la terre et organiser le monde, c'est son rôle ; mais il doit le faire dans un sens de service, c'est son rôle propre à l'identité chrétienne. Ce n'est pas une tâche occasionnelle, mais une tâche constitutive de l'homme et son devenir dépend de l'accomplissement de cette mission.

DIMANCHE 2 OCTOBRE

 10H00    Célébration de la Parole animée par des groupes bibliques   
                 Eucharistie 

11h30      Pot de l'amitié 

12h00      Repas tiré du sac à la Salle de la Mairie 

14h30      Grand Concert offert par la Chorale sainte Claire en l'église de Chateauneuf le Forêt 

16h00        partage du Gâteau d'anniversaire aux 125 bougies ! 

tous les présents pourront recevoir un morceau de gâteau, signe du partage et de l'amitié !